Des emmerdeurs – 13 à la douzaine?

Il est de la plus haute importance que vous sachiez que, quelque part dans le monde, vous attend l’emmerdeur. L’emmerdeur, et son corollaire féminin, l’emmerdeuse, est une espèce, dans le monde répandue, mais plus encore en France.

Une question me torture depuis longtemps : la capacité à emmerder l’autre est‐elle un sport national franco‐gaulois ?

Le profil de l’emmerdeur est sensiblement toujours le même : un être irrationnel qui vous pètera la rondelle jusqu’à temps que vous craquiez ou que vous cédiez alors que vous êtes la zénitude et la politesse incarnées.

Vous avez immanquablement, dans votre douce vie, eu à faire aux :

‐ Mec ou à la gonzesse qui raconte sa vie pendant des heures avec son téléphone portable dans le TGV où vous aviez pourtant pris la précaution de réserver une place en 1ère classe, réputée plus silencieuse et moins peuplée, qui vous a coûté une blinde et afin de piquer un roupillon que vous aviez imaginé réparateur

Si vous osez demander à la pie de la boucler en précisant que sa vie n’intéresse personne, vous serez insulté et vous deviendrez le fauteur de trouble.

Comble de l’injustice ferroviaire …

‐ Chefton, qui vous casse les bonbons en pinaillant et en finaudant sur des détails insignifiants dont personne n’a cure, qui ne font guère avancer le schmilblick, qui mettent en péril votre légendaire efficacité et votre business, qui vous font perdre un temps précieux, bouffant votre énergie, vous obligeant à travailler un nombre d’heures inconsidéré. Et cela au prétexte que le chefton n’a pas trouvé d’autres moyens pour asseoir son autorité, se prouver à lui‐même sa valeur et s’assurer que sa place, que dis‐je, son rang dans l’entreprise sont justifiés. Ce qui bien entendu n’est pas le cas parce que, l’incompétence va de pair avec l’emmerdement maximal. Vous devez composer avec sinon vous pouvez dire adieu à toute promotion financière et professionnelle.

Comble de l’injustice salariale …

‐ L’acheteuse, avec qui vous avez effectué quelque transaction mineure du type vente d’un DVD à 1€ sur le market place de Price Minister, et qui vous accuse de malhonnêteté, de mensonge et de tous les maux de la galaxie parce qu’elle a attendu l’article 7 jours et vous rend responsable de la dégradation des services postaux. Vous vous évertuez à lui expliquer que vous n’êtes pas responsable des délais parfois anormalement longs des acheminements postaux et que vous ne voyez pas en quoi il y a mensonge ou malhonnêteté dès lors qu’aucun délai de livraison n’a été annoncé lors de la vente. Elle réplique, parce que les emmerdeurs ont la « compréhensive » très difficile, que son DVD aurait dû arriver le lendemain de l’achat effectué sur internet. Dépité, vous répondez que vous n’avez pas de drone livreur de colis, et vous vous demandez si elle a fumé de la moquette. Et ainsi de suite jusqu’à ce qu’elle vous ait énervé tant et si bien que les insultes fusent au bout d’un nombre incalculable d’échanges épuisants qui vous ont presque rendu fou.

Comble de l’injustice commerciale …

‐ Client qui, sur une planète de plus de 7 milliards d’êtres humains, se croit seul au monde et qui, bien qu’une file d’attente de 150 kilomètres se soit formée, demande et redemande les mêmes informations sur la configuration de la salle de spectacle où il veut acheter des places à la FNAC. Le vendeur, effaré de constater qu’il devra faire des heures sup non rémunérées pour éponger la file d’attente, a déjà tout expliqué et réexpliqué, ce dont vous pouvez témoigner. Au final, le client n’achètera aucune place de spectacle et les personnes de la file d’attente, survoltées d’avoir attendu si longtemps, reportent leur mauvaise humeur sur le pauvre vendeur qui pense que : « ce n’est pas mon jour, j’aurais mieux fait de rester sous la couette ».

Comble de l’injustice tout court !

‐ Duo, trio ou quatuor, plantés à la mi‐temps, bloquant ainsi la sortie ou l’entrée de ceci ou de cela, et alors qu’il y a pléthore de place pour raconter les « areu areu » de bébé et qui ne comprennent pas que vous lanciez un timide « pardon » pour passer et vous lancent un regard outré.

Comble de l’injustice civique …

‐ Copropriétaires qui, un pied dedans, un pied dehors, bloquent l’ascenseur pour jouer à la concierge pendant que vous attendez au rez‐de‐chaussée avec, dans une main, les courses, et dans l’autre, la poussette du petit dernier. Vous ruminez dans votre menton qu’il est hors de question que vous montiez avec un tel chargement les 5 étages où vous perchez. Vous vous époumonez afin de vous faire entendre des bavards égoïstes, en vain. Vous tambourinez sur la porte de l’ascenseur pour faire comprendre que cela fait déjà 20 minutes que vous attendez ce carrosse électrifié, on vous ignore royalement.

Comble de l’injustice de la vie en communauté …

‐ Le vacancier qui, par instinct grégaire, allonge sa serviette de plage pile à côté de vous alors que la plage, en long et en large, est immense et absolument déserte – si, si, cela existe. Cela faisait 6 mois que vous rêviez de faire le crocodile sur la plage et que vous vous réjouissiez de ne pas voir un être humain pendant 1 semaine, …

Comble de l’injustice vacancière …

‐ La passagère du TGV en face de qui vous êtes assis qui veut à tout prix engager la conversation. Vous déclinez poliment, faites comprendre que vous souhaitez écouter de la musique mais elle a des questions existentielles à poser sur le trajet, les arrêts et les heures d’arrivée. Vous avez envie de lui dire qu’il n’y a pas écrit « SNCF » sur votre front et que ces questions, prétextes à conversation imposée, sont une méthode digne de la maternelle et vous finissez par être désagréable face à l’incapacité de cette passagère à comprendre que vous n’avez pas envie de parler.

Merde alors !

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Des emmerdeurs – 13 à la douzaine?"

Me notifier des
avatar
10000
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Ruby Quartz
Editor

Ou bien lorsque vous vous mettez à défendre – parce qu’elle n’a pas tort – une brave personne en ligne, prenant son parti pour telle ou telle raison, généralement d’après votre sens de la justice malmené (tiens tiens) et qu’alors tous les trolls et morveux du net vous tombent dessus en moins de deux parce que de toute façon il faut un bouc émissaire et vous venez de prendre sa place, haranguant les foules abêtissantes malgré vous.
Comble de l’injustice virtuelle, si courante !
Merci pour cette liste qui nous rappelle avec vigueur les nuages de la vie qu’on espère esquiver, bien en vain. (90% de cons sur Terre aussi, c’est pas le plus facile à éviter !)

Babé
Membre

Allons, allons, RubyQuartz, il ne faut point s’énerver ainsi ! Sachant qu’on est toujours le con de quelqu’un… hum…
Pour Tonia, j’en connais un autre d’emmerdeur : à l’armée. Le caporal qui fait faire un trou avec une pelle à un bleu, histoire de lui montrer qui commande et ensuite lui faire reboucher le trou. Voilà du temps bien employé !