Source d’argent

J’allais par les ruisseaux

Récolter fruits sauvages

Cueillir au gré de l’eau

Floraison de passage

J’observais, sans idée

Dans l’onde qui jacasse

Mon reflet si troublé

Que j’y semblais cocasse

Et quand ma tête fière

J’admirais l’horizon

La chevelure altière

Et la pose à foison

Mes songes se déliaient

Un souffle naturel

Et je vagabondais

Dans ce monde aquarel

Je voyais dans un arbre

Ce que voit l’innocence

Un pirate et son sabre,

Ou bien l’adolescence

Un prince des étoiles,

Et le soleil osait

A créer une toile

Dans ces rêves souhaités.

C’était au cœur du jour

Où le rayon ardent

M’embrassait trop d’amour

Que l’ombrelle d’argent

Devenait mon rempart

Ainsi allant, pieds nus

Laissant frustrés bien tard

Le ciel et l’astre cru.

Le diamant en fusion

Qui fuyait sous mes yeux

Cherchait à mes talons

Des chemins sinueux,

Parfois quand le silence

Faisait place en mon cœur

Ainsi qu’une évidence

Pour me changer en leurre

Un éphémère flirtait

Autour de mon ombelle

Assez bien intrigué

Pour tenter le pollen

Qu’était peut-être l’or

De son pépin brillant

Et je regardais lors

Son velours rutilant.

Dans les ombres allongées

Bel éther se vêtait

Des atours embrasés

De nuages rosés

D’un collier de saphir

A son cou univers

Et là pour le séduire

Je déclamais mes vers.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
10000